mercredi 19 juillet 2017

Pauuuuuuuuuuuuuuse !

Salut à tous !
 
Pour ceux qui me connaissent bien, vous savez que l'année écoulée a été chargée, et compliquée, aussi bien sur le plan professionnel, que personnel.
 
Avec notamment, entre juillet 2016 et ce jour, 4 déménagements...
 
 
Bon, côté déménagement, c'est réglé, j'ai emménagé le week-end dernier dans mon nouveau chez moi et a priori, on ne va pas refaire les cartons tout de suite...
 
Du coup, ce soir, c'est les vacances, l'occasion de faire un break, et du coup, de laisser aussi mon pti 't blog se reposer, car lui aussi, l'a bien mérité, et a bien travaillé cette année !

Donc, mon blog et moi on vous donne rendez-vous fin août, pour la rentrée (pour tous les deux, hé ho, y a pas de raison que moi seule m'y remette !^^), et d'ici là, on va se reposer pour vous revenir frais et cultivés, enrichis de nouvelles expos/films/citations/musiques et autres petites pubs à vous faire découvrir !

Bon été et à bientôt !

Et merci de votre fidélité, amis lecteurs !

 

Moi moche et méchant 3 !

La semaine dernière, je suis allée voir, en 2D et en Vf, "Moi moche et méchant 3" !
 
 
 
J'avais beaucoup aimé les deux premiers volets de la série, et j'étais curieuse de voir ce que le 3 nous réservait !
 
Le pitch : Alors que Gru, totalement déprimé par sa mise à pied, tente de trouver une nouvelle voie, un mystérieux individu se présente pour l’informer du décès de son père. Dans la foulée, il lui annonce l’existence d’un frère jumeau prénommé Dru qui a exprimé le désir d’une rencontre. Ébranlé par la nouvelle, Gru interroge sa mère qui avoue son secret: après avoir donné naissance à des jumeaux, elle a divorcé en faisant la promesse à son ex-mari de disparaître totalement de sa vie en échange d’un des enfants. Tout en précisant, en substance, qu’elle n’a pas eu son mot à dire et que Gru n’est somme toute qu’un second choix. Si Gru, tout d’abord enthousiasmé à l’idée d’avoir un frère, se rend avec Lucy et les filles dans son île natale, Freedonia, pour rencontrer son jumeau, il déchante vite quand il découvre que Dru est nettement supérieur à lui, et ce en tout point. Là où Gru est un misanthrope aussi dépourvu d’emploi que de cheveux, Dru arbore une masse capillaire impressionnante, un charisme naturel et une fortune colossale héritée de son père et de son élevage de cochons. Gru est rapidement miné par un sentiment d’infériorité, quand Dru lui révèle sa faille: leur père n’a jamais vu en lui l’étoffe d’un méchant, et de ce fait ne l’a pas formé dans cette direction qui est pourtant la marque de fabrique de la famille. Avec son aide, ils pourraient à eux deux perpétuer la tradition familiale.

Gru se sent alors investi d’un rôle de «grand frère» et lui livre les secrets de l’utilisation des gadgets ultra-sophistiqués de leur père avec l’intention d’en profiter pour mettre hors d’état de nuire l’insaisissable Balthazar Bratt. Mais cette alliance se voit sérieusement menacée par un cas aggravé de rivalité gémellaire qui va vite les dépasser et les handicaper face à un ennemi à l’envergure encore inégalée.
 
Verdict : c'était sympa mais...on sent que la série s'essoufle !
 
J'ai trouvé les minions plus lourds que drôles dans cet opus là, mais encore quelques bons gags attendent les fans de la série !

mardi 18 juillet 2017

Amour et turbulences

Dimanche dernier, j'ai regardé le film qui était proposé à la télévision sur France 2 : "Amour et turbulences".
 


Le pitch : Alors qu'un avion la ramène de New-York à Paris où elle s'apprête à se marier, la belle Julie se retrouve assise à côté d'Antoine, un séduisant débauché qu'elle a aimé 3 ans plus tôt. Elle va tout faire pour l’éviter alors qu'il compte sur ces 7 h de vol pour la reconquérir! L'occasion pour nous de voyager dans le passé et de revivre leur rencontre, leur amour, leur rupture, autant de scènes rocambolesques, romantiques et corrosives qui vont faire de ce voyage le plus bouleversant de leur vie.
 
Côté casting : Ludivine Sagnier, Nicolas Bedos, Jonathan Cohen, Clémentine Célarié, Arnaud Ducret, Michel Vuillermoz, Jackie Berroyer et Brigitte Catillon.
 
Verdict : j'ai beaucoup aimé !
 
J'ai passé un très bon moment devant cette comédie française au parfum de comédie romantique américaine !
 
Comme ils disaient dans la pub : "elle a tout d'une grande" !
 
A voir !
 

lundi 17 juillet 2017

Coup de coeur pub !


Qui se souvient de cette très vieille pub pour la 206 ?

Moi je l'adorais, je l'ai redécouverte sir Facebook, alors je vous la blogue ici !

 

Bon visionnage, et bonne (re) découverte !





jeudi 13 juillet 2017

Coup de coeur littéraire !

Hier, j'ai fini de lire "La Vie sexuelle des sœurs siamoises", de Irvin Welsh.


Irvin Welsh, c'est cet auteur qui a écrit "Trainspotting", immortalisé au cinéma par Danny Boyle (et Ewan McGregor, accessoirement) et "Porno" ("Trainspotting", t2, aussi immortalisé au cinéma par la même équipe, et là ils auraient mieux fait de s'abstenir...Cf. mon billet sur ce film, blogué un peu plus tôt dans le mois).
Le pitch : Lucy Brennan est une coach sportive réputée à Miami Beach. Elle méprise les gros, les faibles et les ratés. Malgré tout, elle accepte comme cliente une femme dépressive et en surpoids. Entre attraction et répulsion, la relation des deux femmes devient ambivalente et perverse.
Verdict : j'ai adoré, et je l'ai dévoré !
J'en avais entendu parlé via une revue, et j'avais eu très envie de le lire, persuadée, en même temps (je ne sais pas pourquoi) que je n'aimerais pas, et que j'irai même jusqu'à le poser en cours de route.
Le livre ne s'embarrasse pas de détour !
Le propos est cru, le style trash, caustique par endroits, avec une pointe de glauque et d'évènements morbides, sordides,mais selon moi, cela s'accommode bien au propos : addictions, malbouffe, négligence, dépression, obésité morbide, et leur contraire : culte du corps, sport, calories, apparences, lutte contre le vieillissement, et sexualité débridée...

L'auteur n'y va pas par quatre chemins, il pousse directement le bouchon très loin, fonce franchement et ne coupe pas les cheveux en  quatre, sans avoir peur d'appeler un chat un chat !
Selon moi, le livre tend à dénoncer la dualité américaine, représentée à la fois par des paradis artificiels dans lesquels la superficialité et la chirurgie esthétique sont légion, et les coins plus reculés, les mentalités plus paysannes, provinciales, ou la nourriture tient lieu de tout : plaisir, occupation, consolation...
Dans ce livre, le mensonge et la vérité se côtoient, l'auteur nous emmène sur de fausses pistes jusqu'au dénouement final en forme de retournement de situation, lors duquel la victime devient bourreau et l'arroseur...arrosé !
A lire, toutefois âmes sensibles s'abstenir !